Deathempra

Les Avis, c'est la Vie.


De Deathempra
Sannin - 1625 messages
Le 6 octobre 2014

 

Salut les NCTiens !

 

Naruto touche à sa fin, et nombreux sont ceux qui ne savent plus quoi faire car leur vie se résumait à ce pauvre manga sans intérêt, cette magnifique oeuvre de Kishimoto. Donc, j'ai décidé de créer ce topic pour ceux qui voudraient rebondir sur un autre manga. L'idée principale est en quelque sorte un répertoire où je classerai divers manga dans l'entête, en mettant le synopsis de celui-ci ainsi que le genre.

 

Là où vous entrez en jeu : Je vous demande d'attribuer une note à un manga de votre choix, ainsi qu'une critique constructive accompagnant la note. De ce fait, nous aurons un large choix de mangas, dont on aura un ou plusieurs avis. Tout manga est la bienvenue, si vous voulez conseiller un manga, notez le dans un post, avec un note etc... A ce moment là, je le mettrai dans l'entête (J'ai pas du tout l'impression de me répéter, mais de toutes manières, personne ne va me lire jusqu'au bout...)



LISTE DES MANGAS

 

 

Area D [En cours]


Spoiler : Afficher


Genre : Action, Surnaturel


Synopsis :

 

Il y a 12 ans, suite à l'explosion d'Antarès, l'étoile la plus brillante de la constellation du scorpion, une nouvelle race d'hommes développants des pouvoirs surnaturels est apparue, on les appelle les Atteints. Le gouvernement les plaça alors dans une zone spécialement conçue pour eux, Area D, où une organisation secrète s'occupe de les surveiller. Satoru Ida, un jeune adolescent condamné à être emprisonné là-bas, libère Jin Kazarugi un prisonnier de rang S, durant le trajet sur le bateau, afin qu'il lui viennent en aide. Commence alors une aventure sur l'île des talents inhabituels où nos compagnons luttent pour survivre et tentent de percer le terrible mystère de cette île...


Avis :

 

Tensen : 7/10


C'est un manga avec un style de dessin assez orginal, ça peut plaire ou pas, moi ça me plait ^^. Certains humains développent des pouvoirs après avoir été soumis à des irraidations dues à l'explosion d'une étoile, ces humains sont persécutés et enfermés dans un camp à l'écart du monde. Les héros, dont Jin Kazaragi, un prisonnier de rang S devront lutter pour survivre dans cet environnement infernal, en se servant habilement de leurs pouvoirs, en jouant sur leurs alliances, en défaisant les leaders... D'autres intrigues se mettent en place en arrière plan et vont perturber la donne des pouvoirs dans l'Area D.

C'est un manga très sombre, avec des combats assez techniques, une réflexion sur l'humain, des flash-back pas très fréquents mais assez forts, des personnages tourmentés, le tout dans une sorte de huit clos un peu étouffant. Je pense qu'il est à lire, ne serait-ce que pour les questions qu'il pose sur la peur de la différence chez les humains.

 

 

Battle Royale [Fini]

 

Spoiler : Afficher

 

Genre : Action, Suspense

 

Synopsis :

 

Dans un pays sous un joug totalitaire appelé "République de l'Est", les adultes redoutent les adolescents, trop enclins à la violence. Pour se protéger, la loi Battle Royale est votée. Le principe de ce « jeu » est très simple : une classe de troisième de 42 élèves est choisie au hasard et envoyée dans un lieu isolé (une île en l'occurrence), et les élèves doivent s'entretuer jusqu'à ce qu'il n'y ait plus qu'un seul survivant.

 

Avis :

 

Deathempra : 9/10

 

Dans son genre, Battle Royale est certainement l'un des Seinen les plus réussis. Rien à avoir avec le film (Qui est plus que médiocre). Le manga est en 15 tomes et il priviligie le dégoût du lecteur (Et c'est d'ailleurs très réussi). L'intrigue est bien ficelé du début à la fin, on accroche vraiment à tous les personnages qui se maintiennent un minimum en vie. Attention aux âmes sensibles, de nombreuses scènes gores sont présentes ainsi que du hentai parfois.

Néanmoins, l'auteur a géré l'exploitation de la plupart de ses personnages, entre le héros qui veut sauver tout le monde (comme par hasard me direz vous), la demoiselle qui le suit et qui en est éperdument amoureuse, le détraqué qui décide de tuer tout le monde, son prénom étant le synonyme même de la réussite, la prostituée (Qu'on m'excuse le fait que je la surnomme ainsi) qui fait tout pour rester en vie, y compris les pires vacheries, le petit groupe qui tente de s'évader.... J'en passe et des meilleures ! Ce manga est une vraie tuerie pour ceux qui aiment le gore.

L'histoire est assez réaliste si on prend en compte le fait que tous les élèves ne réagissent pas de la même manière quand au fait qu'ils doivent s'entretuer. Bien évidemment, rares sont ceux qui n'auront aucun scrupule à tirer sur ceux qu'ils cotoyaient avant d'entrer sur l'île, mais nombreux sont ceux qui se mettent à paniquer. D'autres abandonnent et d'autres encore se font confiance qu'à moitié. On assiste à une folie meurtrière qui s'empare des élèves et ce côté carrément flippant de l'oeuvre fait tout son charme.

Concernant les dessins, il n'y a absolument rien à dire. Les têtes affreuses renforcent le côté flippant de l'oeuvre, et l'auteur dessine merveilleusement bien les têtes trouées ou autres scènes gores, si bien qu'on en ressent un frisson (Si, si je vous assure).

En bref, Battle Royale est sûrement un des rares mangas qui me fait frissonner à la vue d'un tel massacre. On peut dire que l'auteur est un fou furieux et qu'il s'est converti au bon genre au vu de ses dessins.

 

Deadman Wonderland [Fini]

 

Spoiler : Afficher

 

Genre : Action, Drame, Horreur, Science Fiction


Synopsis :


Un puissant séisme a ravagé la partie continentale du Japon et a détruit en grande partie Tokyo, provoquant l'immersion des trois quarts de la ville dans l'océan. Dix ans plus tard, l'histoire se centre sur Ganta Igarashi, un étudiant apparemment ordinaire qui fréquente le collège de la préfecture de Nagano. Bien que survivant du tremblement de terre, Ganta n'a aucun souvenir de la tragédie et a vécu une vie ordinaire. Tout cela change quand un homme étrange couvert de sang et portant une armure pourpre flotte devant les fenêtres de la classe. Souriant comme un fou, l'Homme en Rouge massacre toute la classe de Ganta et, plutôt que de le tuer, lui incruste un éclat de cristal rouge dans la poitrine. Quelques jours après le massacre, Ganta est déclaré l'unique suspect et, après un procès rapide, est condamné à la prison à vie dans Deadman Wonderland, une prison doublée d'un parc d'attraction.

En arrivant à la prison, Ganta est équipé d'un collier spécial qui surveille sa position et ses signes vitaux. En raison de la nature odieuse des « crimes » de Ganta, il est condamné à subir la peine de mort de Deadman Wonderland. Un poison mortel est injecté en permanence dans son sang via le collier mais il peut être neutralisé par la consommation d'un antidote (sous forme d'un bonbon) tous les trois jours. Des bonbons supplémentaires sont acquis contre des Cast Points (monnaie utilisée dans la prison). Afin de gagner des Cast Points, un détenu doit travailler ou participer aux jeux mortels du parc et y survivre. Heureusement pour Ganta, il est aidé par une mystérieuse jeune fille nommée Shiro, qui le connaît apparemment et semble faire également partie des prisonniers.

Luttant pour sa survie comme détenu condamné à mort, Ganta devient de plus en plus obsédé par l'Homme en Rouge et essaie de le retrouver pour laver son nom et venger ses amis. Étrangement, Ganta commence à développer la capacité à manipuler son propre sang, au point d'en faire une arme. À son insu, Ganta est devenu un des Deadman, un groupe de prisonniers isolés possédant une Branch of sin (traduite littéralement par Branche du mal ou Branche du péché), un pouvoir qui les rend capables de contrôler leur sang. Sa capacité découverte, Ganta est forcé de participer à des duels à mort entre Deadman, connus sous le nom de Carnival Corpse et diffusés à une clientèle exclusive moyennant un prix exorbitant. Dans sa lutte, il en vient parfois à se lier d'amitié avec ceux qu'il a vaincus dans l'arène et avec leur aide, Ganta continue sa quête pour découvrir l'identité de cet Homme en Rouge, la raison de sa transformation en Deadman et les sombres secrets de l'administration pénitentiaire.

 

Avis :


Deathempra : 5/10

 

Niveau trash, on peut facilement voir mieux. Un manga en 13 tomes où l'action règne. Alors oui, de l'action, il y en a. L'auteur n'hésite pas une seule seconde à tuer des personnages auxquels on peut s'attacher, mais l'histoire au final, reste très plate. Je ne l'ai pas particulièrement trouvé intéressante du fait déjà que le héros est un gamin et qu'il a des ambitions carrément puériles. Au démarrage, ça passe, car il veut tuer son ennemi, mais quand on voit les révélations, son avis change, et je trouve ça réellement dommage. Sinon, je trouve qu'on se perd vite dans la lecture, je n'aime pas particulièrement ça. Lire vingt fois une phrase parce qu'on a du mal à la comprendre, c'est pas vraiment fameux.

Le concept en lui même est assez sympa même s'il aurait pu être mieux exploité avec un héros moins gamin. Le manga mêle des scènes culculs avec des scènes gores (Si on peut appeler ça comme ça ._.) et je trouve que le résultat est assez absurde. C'est d'ailleurs le thème du manga : l'absurde. En ce point, il a vraiment géré, et c'est pour ça que cela remonte la note. Ce n'est franchement pas un manga que je porte dans mon coeur, mais il traite du sujet de l'absurde qui n'est pas spécialement exploité dans les manga habituellement.

Bref, moi, le manga ne m'a pas vraiment fait rêver. Les dessins ne sont pas trop mal, mais je me suis perdue dans le scénario. Je n'ai pas spécialement aimé la fin non plus...

 

Detective Conan [En cours]

 

Spoiler : Afficher

Genre : Comédie dramatique, Policier, Science Fiction


Synopsis :

 

Shinichi Kudo est un jeune détective lycéen âgé de 17 ans fréquemment associé avec la police. Lors d'une visite dans un parc d'attractions en compagnie de son amie d'enfance, Ran Mouri, il surprend discrètement une conversation privée entre deux individus appartenant à une mystérieuse organisation criminelle dont chaque membre est habillé en noir. Repéré puis assommé, il est contraint d'avaler un nouveau poison (l'APTX 4869) mis au point par cette organisation, avant d'être laissé pour mort. Ce poison, censé le tuer sans laisser de traces, le fait régresser sous son ancienne apparence physique de petit garçon âgé de sept ans à cause d'un rare et inconnu effet secondaire. Dans le but de cacher sa véritable identité et d'investir son temps dans la traque de cette organisation nommée l'« organisation des Hommes en Noir », il adopte le pseudonyme de Conan Edogawa. Pour trouver des indices concernant l'organisation, il réussit, grâce à son ami et voisin, le professeur Agasa, à être placé sous la garde de Ran Mouri dont le père, Kogoro Mouri, travaille en tant que détective privé. Entretemps, il est scolarisé à l'école primaire de Teitan et forme une petite équipe d'apprentis-détectives nommés les « Détectives Juniors » avec trois de ses camarades de classe : Genta Kojima, Mitsuhiko Tsuburaya et Ayumi Yoshida. Shinichi, sous l'apparence de Conan, résout les enquêtes de Kogoro Mouri en l'endormant et en usurpant sa voix grâce aux gadgets que lui fournit le professeur Agasa.

 

Avis :

 

Kushimaru : 10/10

 

Ce manga d'enquetes est genial ! Pourquoi ? Parce qu'avec plus de 750 episodes, il ne se répete pas ! Les enquetes sont variées, le but du protagoniste est de retrouver son apparence originale pour pouvoir retrouver son amour. En vérité c'est plus compliqué, il se cache derriere un Pseudo et un corps d'enfant involontairement suite un empoisonnement d'un groupe nommé "Les Hommes En Noir" pour ne pas impliquer sa femme Ran qui n'est pas au courant de cela. Dans les énigmes de ce manga, rien n'est jamais joué, tout peut changer !

 

Dreamland [En cours]

 

Spoiler : Afficher

 

Genre : Rêves, exploration


Synopsis :

 

Terrence Meyer, un adolescent de 18 ans, est élève en terminale STT (Actuel STG1) au Lycee Jules Guesde (Mas de Tesse). Sa mère est morte dans un incendie alors qu'il n'était âgé que de 7 ans et depuis, il a une peur panique du feu. Mais un soir, alors qu'il rêve de sa mère prisonnière des flammes, il surmonte sa phobie en contrôlant le feu. Il rencontre alors un homme mystérieux qui lui annonce qu'il est devenu un voyageur. Et c'est à partir de cet instant que tous les soirs, lors de son sommeil, il se retrouve transporté à Dreamland, le monde des rêves où il croisera plusieurs personnes de son entourage qui sont également des voyageurs, il formera un groupe avec lequel, il vivra de nombreuses aventures...


Avis :


Rakoto : /

 

Mangaka français (donc les blagues sont directement traductibles dans notre langue !). L'histoire est plutôt pas mal. Le monde des rêves abrite un univers insoupçonné que seuls certains voyageurs peuvent visiter consciemment. Notre Héro se donne pour but ave sa clique de trouver "Edenia" monde mythique qui se situe dans les limites de DreamLand et qui abriterait les âmes des gens morts. Son postulat est simple si nos pensées vont dans le monde des rêves lorsque nous dormons ou va cette pensée lorsque nous mourrons ...

À travers cette quête, il se trouve au milieu d'une confrontation entre les ducs Obscures plus puissante créature de Dreamland, sa puissante reine des glaces, l'empereur du feux ... Chaque voyaugeur disposant aussi dans une moinder mesure, pour l'instant, de pouvoir qui peuvent être l'égal de ces seigneurs obscures. La guerre est ouverte et la découverte de ce monde en attente de cartographie.


Freezing [En cours]

 

Spoiler : Afficher

Genre : Action, Comédie, Science Fiction, Romance, Fantastique

 

Synopsis :

 

La terre subit des attaques par des extraterrestres très puissants appelés Nova. Les armes conventionnelles ne fonctionnant pas, la seule parade consiste en des unités de jeunes filles modifiées par la science et formées au combat, les Pandoras. Celles-ci expriment des pouvoirs et des capacités physiques surhumaines, et ont besoin d'un partenaire masculin appelé "limiteur" pour canaliser ces pouvoirs et neutraliser ceux de l'adversaire. L'histoire est centrée sur Aoi Kazuya, qui intègre l'école formant les Pandoras par admiration pour sa s?ur ainée, une héroïne disparue lors de la dernière attaque des Novas , 11 ans plus tôt. Il est rapidement confronté à Satellizer El Bridget, une apprentie Pandora particulièrement asociale. Faisant fi de sa froideur, il se lie à elle. Le duo est bientôt rejoint par Lana Rinchen, une apprentie venue du Tibet.

 

Avis :


Tensen : 8/10


Des extraterrestres tentent d'envahir la Terre, et un corps armé consistué de femmes (seules capables de supporter les "Stigmas"), les Pandoras, voit le jour pour les combattre. Ces Pandoras sont "syncronisées" avec des Stigmas, cellules issues du corps de la première femme à avoir combattu les extraterrestres (les Novas) Maria Lancelot, ce qui leur donne une force surhumaine, et des capacités de régénération hors du commun. Les hommes peuvent utiliser le Freezing, une capacité figeant l'adversaire, contrant le Freezing des Novas et pouvant les ralentir.

Les batailles sont toujours sanglantes, on retrouve un mélange de femmes complètement folles avec une hiérarchie militaire très autoritaire, des luttes politiques qui font passer les intérêts personnels avant ceux de l'humanité, l'intrigue de fond avance peu à peu en ouvrant de nouvelles perspectives, on est face à une humanité désespérée et pourtant se cachant le danger par volonté de vivre normalement, une réflexion sur l'humanité (encore), bref c'est assez vaste. Le côté scientifique n'est pas en reste non plus. Il y a du glauque assez souvent, mais même si l'histoire est très fantstiques ça participe du réalisme. A lire car les révélations qui vont suivre d'ici peu de temps vont vraiment faire exploser ce manga, déjà très bon.

En plus Freezing Zéro voit plus en profondeur le passé de certains personnages et de l'organisation, toujours avec ce mélange de réalisme et de SF.

 

Green Blood [Fini]

 

Spoiler : Afficher

Genre : Western, Action

 

Synopsis :

 

A Manhattan à la fin du XIXème Siècle, misère, criminalité et prostitution ravagent le quartier de Five Points, immense ghetto où échouent tous les laissés-pour-compte du rêve américain. La pègre, qui a corrompu les autorités, y fait régner sa loi. Au sein de la marée d'immigrants qui transitent par New York jour après jour, le jeune Luke Burns s'efforce de rester honnête et joue les dockers pour survivre.

Il sait, comme tout le monde, que le clan mafieux le plus dangereux de la ville, les Grave Diggers, s'appuie sur des assassins impitoyables pour asseoir son autorité. Mais ce qu'il ignore, c'est que le plus impitoyable et le plus redoutable d'entre eux, le Grim Reaper, n'est autre que son frère ainé, Brad.

 

Avis :


Deathempra : 8/10

 

Green Blood est un manga qui se compose de cinq tomes qui sont des pures merveilles. C'est franchement un excellent manga qui vaut vraiment le détour. Donc c'est un Seinen dont les dessins sont sublimes, vraiment. Masasumi Kakizaki est vraiment un excellent auteur, les dessins sont très détaillés (Comme chaque Seinen, on me dira...). La violence et l'horreur sont vraiment bien représentées par son coup de crayon divin. Les actions les plus importantes sont vachement bien mises en valeur, vraiment, juste pour les dessins le manga en vaut la peine.

Maintenant, le dessin ne fait pas tout, et le 8/10 ne reflète pas seulement ce côté, fort heureusement. En effet, l'histoire est vraiment bien ficelée, du début à la fin. On entre immédiatement dans le feu de l'action, étant donné que c'est un western, la violence qui se trouve dans le ghetto se fait de suite ressentir. Luke et Brad sont vraiment deux personnages très attachants et leur évolution dans le manga est bien foutue aussi. D'ailleurs, leur évolution est différente, puisque l'un connaît une évolution sentimentale et l'autre une évolution de force. C'est vraiment réalisé comme il le faut.

L'auteur n'hésite pas à montrer la cruauté de l'être humain, et dénonce même les pratiques en ce temps : La prostitution, les indiens, la mafia.... L'histoire est très réaliste sur tous les points et surtout, on s'y accroche très vite. Elle évolue et ne va qu'à l'essentiel en cinq tomes. Le dénouement est scénaristiquement correct et très nostalgique (Oui, oui), et en celà, on peut dire que l'oeuvre est réussie. Bref, ce manga a vraiment tout ce qu'il faut pour faire un excellent western.

 

Hajime No Ippo [En cours]


Spoiler : Afficher


Genre : Sport

 

Synopsis :

 

Makunouchi Ippo est un étudiant ordinaire au Japon. Il va en cours tous les jours, mais il est aussi habitué à aider sa mère pour le magasin familial de Pêche, un travail plutôt physique. A cause de toutes ces activités, il n'a pas vraiment le temps de se faire des amis, ou de sortir en ville s'amuser. Il est rejeté par les autres étudiants, surtout à cause de l'odeur de poisson qu'il transporte avec lui, et il est même souvent tabassé par des voyous... Mais un jour, justement lorsqu'Ippo était en train de se faire massacrer, il est sauvé par un Boxeur faisant son footing: Mamoru Takamura. Ippo fut très impressionné par les compétences de son sauveur, et réalisa qu'il voulait absolument savoir ce qu'on ressent lorsque l'on est fort, et va donc essayer de devenir boxeur pour suivre les pas de Takamura.

 

Avis :

 

Rikoudou1995 : 9/10

 

Hajime No Ippo (qui se traduit en français par "En avant Ippo" ou "Un pas en avant") est l'oeuvre d'un véritable auteur. C'est une histoire sérieuse, le scénario est excellent, la musique sobre et très bonne, les combats très bien réalisés, les personnages charismatiques et le tout berçé avec un peu d'humour. C'est certainement le meilleur anime de sport de tous les temps, à tel point que les "Olive & Tom" et autres se trouvent relégués au rang de "petits" de dessins animés pour enfants tellement ils ne font pas le poid....Hajime No Ippo remporte haut la main son combat. En terme de graphisme, on pourrait croire que le dessin n'est pas à la hauteur de l'oeuvre en elle-même, mais on finit très vite par s'y habituer et même par apprécier le design. Touchant, une superbe oeuvre.

 

Hunter X Hunter [En cours]


Spoiler : Afficher

Genre : Action, Aventure, Drame, Fantastique, Comédie

Synopsis :

 

Gon Freecss a douze ans, et rêve de devenir hunter (chasseur en anglais). Les hunters sont des aventuriers d'élite qui peuvent être chasseurs de prime, chefs-cuisinier, archéologues, zoologues, justiciers ou consultants dans divers domaines. Son père, Jin Freecss, qu'il ne connaît pas directement, est considéré comme un des plus grands hunters de son temps. C'est aussi pour le retrouver que Gon veut devenir hunter.

Cependant l'examen de hunter, qui a lieu chaque année, est extrêmement difficile et périlleux. On dit qu'un candidat sur 10 000 arrive sur le lieu des épreuves et qu'un seul candidat tous les trois ans devient hunter à sa première tentative. Durant les épreuves, il n'est pas rare d'être blessé, voire tué par des monstres, des pièges ou même d'autres concurrents...

Au cours de cet examen, Gon va rencontrer différents personnages, aussi bien amis qu'ennemis : Kurapika, dont le seul objectif est de venger son clan, le clan Kuruta, assassiné par la Brigade fantôme ; Léolio, dont le but avoué est d'acquérir de l'argent pour financer ses études de médecine ; Kirua, qui a le même âge que Gon, fils d'une famille d'assassin d'élite, la famille Zoldik, ne souhaitant pas poursuivre la voie de sa famille, qui participe à cet examen par simple amour du défi ; Hisoka, dont la grande passion est le combat contre des guerriers très puissants ; ainsi que beaucoup d'autres...

La force de Gon n'est pas que physique : son charisme, sa pureté, sa gentillesse, sa grande générosité et surtout son incroyable capacité à attirer la sympathie l'aident souvent à sortir des situations les plus périlleuses.


Avis :

 

Kushimaru : 8/10


Ce manga est genialissime ! Hunter X Hunter, c'est quoi ? C'est le seul animé que je connaisse qui met des "x" entre chaque mots dans le titre des épisodes. On suit les aventures de quatre gamins qui pour des raisons différentes raisons veulent tous les quatre devenir des hunters, des sortes d'aventuriers.

Même si la série peut paraître assez infantile dans le premier arc, on remarque pas mal de personnages très intéressants. Avec une énergie comparable au chakra mais que chacun peut modeler de facon à ce que cela colle parfaitement avec son pouvoir, pouvoir qui au passage sont très variés ! Les méchants sont...bizarres ! Au final on ne sait plus qui est le gentil et le méchant car on voit que chaque partie défent ses intérêts. Surtout dans l'arc Chimera Ants.

 

Jojo's Bizarre Adventure [En cours]


Spoiler : Afficher

Genre : Action, Fantastique

 

Synopsis :


L'histoire de JoJo's Bizarre Adventure tourne autour des aventures de la lignée Joestar, une famille issue de l'Angleterre victorienne. La série couvre plusieurs générations, et chaque partie propose de suivre un descendant des Joestar comme protagoniste principal, entouré de nombreux personnages. Les six premières parties se produisent dans la même lignée temporelle, tandis que les parties 7 et 8 se déroulent dans un univers parallèle.

 

Avis :


Kushimaru : 7/10

 

Ce manga est génialissime, de l'action de la violence, du sang et ce brin de mystère. Les combats se jouent à rien, souvent déterminés par la chance ou la fuite (et non le pouvoir de l'amitié, suivez mon regard). Et oui ce manga est réaliste du moins l'issue des combats. Ce manga est tout simplement à voir. Les éditions Tonkam rééditent la 3eme partie.

 

Kuroko No Basket [Fini]

 

Spoiler : Afficher

 

Genre : Sport

 

Synopsis :

 

Dans le collège Teikô, le club de Basketball était connu pour être l'un des meilleurs du pays. Au sein de l'établissement, cinq génies du sport étaient connus sous le nom de "Génération des Miracles" (Kiseki no Sedai). Toutefois, les cinq membres considéraient un sixième joueur comme un élément tout aussi prodigieux qu'ils ne l'étaient : le mystérieux joueur fantôme. À la fin de leur scolarité dans le collège de Teikô, les cinq prodiges se dispersèrent dans des lycées de renommés, désirant chacun mener leur équipe au sommet. C'est ainsi que Tetsuya Kuroko (le joueur fantôme en question), un jeune garçon à l'apparence chétive, ayant la faculté de diriger ailleurs l'attention des autres pour se rendre invisible, intègre le modeste lycée de Seirin, fraîchement construit et avide de dénicher de nouveaux talents pour ses divers clubs de sport.

À son arrivée au lycée, la Coach de l'équipe de Basket, Riko Aida prend les inscriptions des premières années. C'est ainsi que Kuroko est devancé à son inscription par l'imposant Taïga Kagami venant tout droit des États-Unis, et désireux de pratiquer le Basketball au Japon, bien qu'ayant une très mauvaise impression de ce dernier. Rapidement, les nouveaux arrivés dans le club de Basketball sont testés dans un match face à l'équipe du lycée. Kuroko fait alors démonstration de son immense talent de passeur alors que Kagami étale son talent inné et destructeur. Bien que tout les différencie, les deux joueurs finissent par sympathiser et deviennent une paire terriblement efficace.

Kagami se promet de devenir le meilleur joueur du pays en surpassant les cinq membres de la Génération des Miracles, alors que Kuroko décide de devenir l'ombre de Kagami en l'aidant à réaliser son rêve. Plus tard, les deux amis avouent qu'ils désirent, avant tout, faire de l'équipe de basket-ball de Seirin la meilleure du Japon.

 

Avis :


Rifiano : 8/10

 

Ce que j'aime par dessus tout dans ce manga, c'est qu'il n'y a pas d'épisodes superflues et on rentre direct dans le vif du sujet. En clair pas d'attente pour un match. Le manga est prenant et les personnages sont bien travaillés (même ceux des équipes averses). Sinon le manga est à 50 épisodes répartis en 2 saisons. Je suis pas très fan de basket (un peu quand même) mais les termes spéciaux sont expliqués. Le manga écrit est fini (arrêt précipité par le shonen jump :/).

 

 

Magi : The Labyrinth of Magic [En cours]


Spoiler : Afficher

Genre : Aventure, Fantastique, Magie

 

Synopsis :


Aladin est un jeune garçon insouciant et curieux qui a pour ami un puissant djinn enfermé dans une flûte nommé Ugo. C'est alors qu'il rencontre Ali Baba, qu'ils décident tous deux de partir à l'aventure, explorant des labyrinthes à la recherche de précieux écrins enchantés. Mais leur périple est long et bien plus compliqué que prévu, ils font la rencontre de nombreuses personnes telles que Morgiana, une jeune esclave très mystérieuse.

 

Avis :

 

Azazel : 7/10

 

Manga possédant à l'heure actuelle 242 chapitres et étant apparemment encore loin d'arriver à terme. Les 200 premiers chapitres sont faciles à rattraper en regardant l'anime qui les résume assez fidèlement en 50 épisodes seulement, répartis en 2 saisons. Ce manga possède un côté bon enfant qui pourtant n'est qu'un leurre, le scénario se trouvant souvent très tragique et proposant de nombreuses morts et de nombreux sacrifices qui le resteront définitivement. L'univers possède un côté conte de fée et plus précisément conte des mille et une nuits, avec des personnages faisant référence à de grands classiques comme Aladin, Alibaba ou encore Sinbad. Toutefois, seuls les noms sont empruntés, le caractère et l'histoire de ces protagonistes étant totalement différents. La magie est omniprésente dans ce manga dont l'histoire et le côté géopolitique (petite dédicace à shishi ;D) sont davantage mis en avant que l'action qui reste agréable, bien qu'un poil succinte à mes yeux. Le dessin dans le manga même est assez moyen, ce qui est très dommage, parce que les couvertures couleur des Tomes sont juste SUBLIMES. On dirait presque que ce n'est pas le même dessinateur qui les a réalisées et c'est vraiment triste de ne pas retrouver le même soin et la même qualité partout. L'anime corrige ce défaut, heureusement.

Une fois de plus, on trouve des protagonsites/antagonistes nombreux et très charismatiques. Divers royaumes/empires/alliances cherchant à obtenir le pouvoir pour unir ce monde pris dans les conflits, cela passe évidemment par davantage de conflits, et une organisation répondant au nom d'Al-Thamen en profite pour semer le chaos afin de remplir leurs propres objectifs.

Le 1er atout de ce manga est l'univers assez original dans lequel on trouve des "donjons", sortes de labyrinthes magiques surgis de nulle part et remplis de pièges ou autres créatures hostiles (un peu comme dans les Zeldas ou autres jeux de ce genre ^_^). Ceux qui en viennent à bout reçoivent puissance, richesse et pouvoir, mais la mort attend ceux qui les bravent, en cas d'échec. Pas de chakra, de fluide, de Ki ou de Mana, ici c'est la Rukh qui sert d'énergie emplissant ce monde magique et ceux qui le constituent. Il s'agit de sortes de papillons de lumière représentant aussi en quelque sorte le destin de chacun, tout comme leur énergie vitale et la source de leur force. Et à cause d'Al-Thamen, on trouve également de plus en plus de Rukh de couleur noire, servant à pervertir le destin et à influer sur le comportement des individus.

Le second atout du manga se trouve être les Djins que récupèrent ceux qui viennent à bout d'un donjon et la possibilité qu'ont leur possesseur de s'unir à eux pour devenir un être mis humain mi spirituel possédant d'immenses pouvoirs. Cela donne lieu notamment à des confrontations d'utilisateurs de Djinns (trop brèves), ainsi que de leurs lieutenants qui parviennent à obtenir eux aussi des pouvoirs de ces Djinns si leur lien avec le maître d'un Djinn est assez fort.

Autre atout : le scénario à la fois tragique, surprenant et très travaillé. Beaucoup de zones d'ombres et de mystères entourent ce monde qui se trouve ne pas forcément être ce à quoi l'on pense. Il y a énormément de rebondissements et chacun des 3 grands pouvoirs dirigeant ce monde (l'empire Kou, l'empire Reim et l'alliance des 7 mers) n'hésite pas à employer les magouilles les plus tordues pour tenter d'obtenir gain de cause. On ignore notamment qui de Sinbad (leader de l'alliance des 7 mers) ou de Kouen (leader de l'empire Ren) est le plus tordu des 2 au final. La seule chose sûre c'est qu'ils sont tous deux aussi puissants et charismatiques l'un que l'autre, Sinbad représentant un peu le "héros" (bien que ce n'est pas du tout lui le vrai héros en fait) et Kouen son antagoniste Mais on sent que leurs rôles peuvent à tout moment s'inverser au final, ou que tous deux peuvent même être des bad guys au même titre. Sinbad est du reste un perso tellement apprécié des fans (à la fois dragueur, comique, charmeur et surtout TRES manipulateur, car prêt à tout pour attindre son but) qu'il a eu droit à son propre spin off racontant son enfance. Kouen et Sinbad semblent prêts à entrer en guerre à la moindre occasion (et ils ont déjà placé tous leurs pions du reste), mais pourtant les récents événements les ont forcés à faire alliance suite à une scène digne du sommet des Kages de Naruto (voire bien meilleure). Sauf que contrairement aux Kages qui au final se sont tout de suite mis d'accord, là on sent qu'ils risquent de profiter de toute occasion, malgré cette alliance, pour se poignarder dans le dos. Et à côté de ces 3 superpuissances se disputant la domination, il y a Al Thamen et les héros qui se trouvent pris entre ces feux, luttant désespérément pour obtenir la paix et sauver ce monde qui est menacé à cause de tous ces conflits.

 

 

MÄR [Fini]


Spoiler : Afficher


Genre : Fantasy, Univers parallèle, Artefacts, Guilde Maléfique

 

Synopsis :


Ginta Toramizu, en deuxième année du collège Furowa, passe son temps à rêver d'un monde magnifique sorti tout droit d'un conte de fée. Sa mère écrit des romans de ce genre et son père a mystérieusement disparu depuis six ans. Ginta prétend rêver toutes les nuits d'un pays magique nommé Märchen (voulant dire "conte de fée" en allemand) et subit les moqueries de ses camarades de classe. Seule son amie Koyuki le prend au sérieux. Un jour, une sorte de fantôme (en réalité une dimension ärm nommée Pierrot) fait son apparition durant un cours et propose à Ginta de l'emmener dans un autre monde correspondant au monde de ses rêves. Il accepte sans hésiter.

Il atterrit dans le pays de Mär Heaven, tout à fait semblable à celui auquel il rêve chaque nuit et dans lequel il est doté de compétences physiques hors normes, sa force étant multipliée par 10. Dans ce pays existent des artefacts, de petits objets nommés Ärms, possédant des pouvoirs spéciaux comme invoquer des esprits, se transformer en arme ou en gardien.

Mais le pays est sous la menace de l'armée de l'Échiquier. Menée par Phantom, elle a tenté six ans plus tôt d'anéantir le pays mais a été repoussée par Danna, homme mystérieux venu du même monde que Ginta. Libérant la princesse Snow, poursuivie par les pièces de L'échiquier et ressemblant comme deux gouttes d'eau à Koyuki, Ginta commence un long combat contre Phantom et son armée.

 

 

Avis :


Tensen : 7/10

 

L'histoire, son résumé, comme tous les autres, peut se trouver facilement, donc je ne ferai pas exactement de résumé. L'histoire se centre autour d'un petit groupe de personnages, et en particulier un jeune garçon, Ginta, qui vient de notre monde. Un peu rêveur il pense sans arrêt au monde imaginaire dont lui parlait son père, disparu depuis, quand il était jeune. Un jour il est transporté de sa classe dans un monde imaginaire très semblable à celui de ses rêves. Dans ce monde il se trouve plus fort grâce à une gravité inférieure, avec une meilleure vue, etc... Il rencontre une sorcière à la recherche d'ärms

Et là petit arrêt sur les ärms : la pièce centrale du manga. Il s'agit de petits objets, pendentifs, bracelets, bagues,etc... qui peuvent se transformer en armes plus grandes et dangereuses. Certaines sont capables de maitriser les éléments, d'autres de lancer des malédictions, d'autres de soigner, d'autres sont de "simples" armes, bref c'est très varié. Ginta va trouver un ärm un peu particulier, Babbo, en forme de bilboquet, particulièrement puissant. Rapidement il va être confronté avec cet ärm, le seul à posséder une conscience, à une organisation terroriste, l'Echiquier, qui veut prendre le contrôle du monde dans lequel Ginta a aterri. Il rencontrera aussi une jeune fille ressemblant étrangement à une amie de Ginta dans le monde réel, un jeune garçon nommé Jack qui deviendra un allié indéfectible, Dorothy, la sorcière, Alviss le "Sasuke" de l'histoire, mais en moins bête et plus fort (et plus classe, en mieux quoi)...

L'Echiquier va proposer un tournoi, le War Game dont le vainqueur (eux ou les héros) disposeront de MÄRCHEN (le nom du pays imaginaire). Du coup tou au long de l'histoire (15 tomes, 150 chapitres), les combats seront très nombreux, rythmés, pour ma part je les trouve assez dynamiques et divertissants, on voit une belle évolution des personnages tout au long de l'oeuvre, logique car les ärms sont améliorables avec de petites pierres magiques, en particulier Babbo qui gagne de nouvelles formes à chaque fois, les autres personnages apprennent à mieux se servir de leurs ärms, en gagnent de nouveaux, et ont des séances d'entrainement dans une sorte de salle du temps et de l'espace (de DB). En revanche les combats font un peu au tour par tour (ça reste léger selon moi), on peut quelque fois se demander pourquoi certains ärms ne sont pas réutilisés, mais ça reste créatif et stratégique, comme les bons combats de Naruto (pas les derniers).

En conclusion un manga assez court, dynamique, frais, avec beaucoup d'humour, des combats bien menés, une organisation ennemie bien structurée, à lire même si le scénario n'est pas extrêment développé (comme l'histoire est courte ça ne gène à mon sens).

 

 

Nanatsu No Taizai [En cours]


Spoiler : Afficher

Genre : Action, Aventure, Fantasy

 

Synopsis :

 

Dans le pays de Britannia, les Chevaliers Sacrés, des soldats aux pouvoirs terrifiants au service de la couronne, viennent de trahir et renverser le roi. Elizabeth Liones, la 3e fille du roi, réussit à s'enfuir et part chercher de l'aide. Son seul espoir est la compagnie des Nanatsu No Taizai, un groupe de sept anciens Chevaliers Sacrés surpuissants, recherchés depuis 10 ans pour un crime qu'ils n'ont pas commis : l'assassinat du général en chef des Chevaliers Sacrés.

Elizabeth arrive un jour dans une taverne, le Boar Hat, et rencontre le tenancier, un jeune garçon nommé Meliodas, et Hawk, son cochon loquace. Mais, surprise, celui-ci se trouve être l'ancien chef des Nanatsu No Taizai, le dragon de la Colère. À eux deux, ils vont partir à la recherche des six autres Nanatsu et tenter de défaire les Chevaliers Sacrés.

 

Avis :


Azazel : 8/10


Manga typé héroic fantasy dans la lignée de Fly, Rave Master, etc. Un très bon manga plein d'humour (et d'ecchi lol, pour les pervers) avec un très bon rythme scénaristique. Le manga met en scène une équipe de personnages puissants et charismatiques avec chacun leurs propres spécificités, personnalité et pouvoirs. Il s'agit d'un ancien ordre de chevaliers d'élite et un peu marginaux qu'on appelait les Sins (les 7 péchés capitaux en gros, chacun d'eux représentant l'un d'entre eux). Suite à un coup monté formenté par leurs alliés, les chevaliers saints, qui leur ont tout mis sur le dos pour prendre le pouvoir du royaume, ni vu ni connu, ils sont devenus des criminels qui se sont cachés durant de nombreuses années afin d'échapper à leurs poursuivants. Mais aujourd'hui, la princesse du royaume a besoin de leur aide pour renverser les chevaliers saints félons et sauver le royaume qui est par leur faute en grand danger. Elle s'est donc lancée à leur recherche et compte bien réunir la fine équipe au complet. Bien qu'il y ait comme toujours un protagoniste principal, les autres membres de la team (qui le rejoindront petit à petit) ne sont pas en reste et sont tous régulièrement mis en avant, parfois même davantage que leur leader.

Le chara design (assez proche de celui de DBZ, du moins dans la version manga) est pas mal du tout, bien que pour moi il y ait quelques proportions mal faites au niveau des jambes (les personnages font parfois un peu courts sur pattes) et les scènes d'action sont très bien représentées. Les émotions ressortent également très bien avec les habituelles scènes tragiques, touchantes, les sacrifices (souvent hélas gâchés par des guérisons/résurrections improbables), etc...

Le scénario n'est pas d'une originalité à toute épreuve, mais il a le mérite d'être efficace et il propose suffisamment d'intrigues secondaires, de rebondissements et d'autres passages dantesques qui ont fait leur preuve. Chaque personnage possède sa propre histoire et sa propre croix à porter. Ce n'est pas un hasard si c'est ce manga-ci que plusieurs membres de la nct ont décidé de choisir comme projet pour lancer une nouvelle team de scantrad (qui recrute du reste, mais je n'ai rien dit ^_^). Le manga compte 96 chapitres (97 d'ici quelques minutes) à l'heure actuelle, avec déjà quelques gaidens très intéressants et instructifs, et l'anime sort lui aussi également en ce moment même (signe que le manga marche et que les studios d'animation ont repéré le potentiel de cette série), si vous voulez vous faire une idée.

Bref, ce manga n'est pas la révolution de l'année, mais il reste efficace et passionnant, avec tous les éléments classiques du shonen. Il serait dommage de passer à côté.

 

 

One Piece [En cours]

 

Spoiler : Afficher

Genre : Action, Aventure, Comédie, Drame, Fantasy

 

Synopsis :

 

Luffy, un jeune garçon, rêve de devenir le Seigneur des Pirates en trouvant le One Piece, le trésor ultime rassemblé par Gold Roger, le seul pirate à avoir jamais porté le titre de Seigneur des Pirates. Shanks le Roux, un pirate qui est hébergé par les villageois du village de Luffy, est le modèle de Luffy depuis que le pirate a sauvé la vie du garçon. Un jour, Luffy mange un des fruits du démon, qui était détenu par l'équipage de Shanks, ce qui fait de lui un homme-caoutchouc. À son départ, Shanks donne à Luffy son chapeau de paille. Luffy ne doit lui rendre ce chapeau que lorsqu'il sera devenu un fier pirate.

 

Avis :


Chopper : 8/10

 

J'ai commencé One Piece cette année même ! Il y avait plus de 650 épisodes et je ne souhaitais pas me faire toute la panoplie qui est là depuis 1999 ! Et puis j'ai décidé de suivre la série voyant sur Game One, des épisodes dans le désorde, avec mon frère qui me rabachait de le voir pour comprendre ! Alors j'y me suis accroché et je l'avoue, dans ce monde de la piraterie avec ses beaux fruits du démons et leurs pouvoirs divers et variés !

L'action, le drame, la comédie, le scénario, l'amitié, les références divers dans ce monde, m'ont touché alors voilà, je vous le recommande et il est toujours en cours !

 

Rikoudou : 9/10

 

Pour moi, le meilleur manga, c'est One Piece. Combats, bastons, stratégies, rêves, humour, imagination. L'auteur est imprévisible et a beaucoup d'imagination. Sauf qu'il fait des Flashback longs, et beaucoup de blabla inutile.

 

Masta : 8/10

 

C'est un manga superbe avec un monde très variés, il y a énormément de perso mais le bémol dans se manga reste les périodes d'attente quand l'équipage de Luffy va d'une île à une autre île ! Sinon il y a de beaux combats, des personnages charismatiques bref tout pour faire un bon manga.

 

 

Radiant [En cours]

 

Spoiler : Afficher

Genre : Action, Aventure, Comédie, Fantastique

 

Synopsis :


Seth est un jeune sorcier en apprentissage, habitant la région des Pompo Hills. Impulsif, fonceur, cet apprenti est un nid à problème pour Alma, sorcière confirmée et indépendante qui en a la charge. Seth essaye de combattre les Némésis, ces créatures tombées du ciel qui contaminent ou déciment tous ceux qu'elles touchent. En fait, comme tous les sorciers, Seth est un « infecté », c'est à dire l'un des rares êtres à survivre au contact des Némésis, et il veut régler son compte à ses créatures démoniaques qui tuent et mettent en danger des populations entières. Et qui ont ruiné sa vie, accessoirement.

En son for intérieur Seth souhaite aussi sortir de l'exclusion dont il est victime depuis qu'il a été infecté, depuis que cette maladie l'a mis au même rang que les Némésis. Il en a plus qu'assez d'être montré du doigt et accusé de tout et de rien par ceux qui l'entourent ou d'être chassé par la terrible inquisition. De plus, avec son impulsivité de gentil bourrin, il fait souvent autant de mal que de bien et il facilite le travail des gens qui veulent le cataloguer comme une menace. Il ne reste plus qu'une solution pour Seth : partir à la recherche du Radiant, le berceau présumé des Némésis, et mettre fin à cette injustice !

 

Avis :


Deathempra : 7/10

 

Pour ceux qui aiment les Big 4, Radiant est un manga fait pour vous ! Il est constitué de tous les éléments faits pour être aimé. En plus d'être d'origine française, ce qui est plutôt bénéfique pour nous, l'auteur a un encrage similaire à celui de Blue Exorcist ce qui donne un côté un peu noir, notamment du côté du héros qui est l'archétype même d'un Naruto/Luffy/Natsu. Toujours à la conquête du combat, toujours bourrin et idiot, il est rejeté par les humains comme un démon (Ca ne rappelle pas Naruto dans son enfance ?). L'action est prenante, et reste constante au fil de l'histoire. Le temps n'est pas perdu, l'humour français est là. (Je me permets de préciser la nationnalité) L'histoire en elle même est intéressante, puisqu'on entre dans le vif du sujet dès le début, malgré les gaffes du héros qui veut toujours bien faire.

Ce manga se résume en trois tomes, il me semble, ce qui le rendra assez rapide à la lecture, mais on en apprécie chacune des pages. Autant la forme que le contenu vaut le détour. En toute honnêteté, je restais perplexe quand au fait que le manga soit Français, mais j'ai vraiment été bluffée par un tel chef d'oeuvre toulousain (Oui, oui, je précise bien la région :3).

 

Saint Seiya [Fini]

 

Spoiler : Afficher

Genre : Mythologie grecque


Synopsis :


Dans la mythologie grecque, depuis la nuit des temps, lorsque les forces du Mal s'éveillent, des Chevaliers (Saints) vêtus de leurs armures (Cloth) font leur apparition pour protéger la Terre. On les appelle les Chevaliers d'Athéna (Atena no seinto). Lors de l'un de ses voyages en Grèce, Mitsumasa Kido fait la connaissance d'un jeune garçon agonisant, Aiolos, Chevalier d'Or du Sagittaire. Celui-ci confie à Mitsumasa Kido l'armure d'Or du Sagittaire et Saori, un bébé. Aiolos présente la petite fille comme étant la réincarnation de la déesse Athéna. Il lui demande de trouver et d'entraîner des jeunes garçons courageux afin de protéger l'enfant. Athéna commande 88 chevaliers chacun associé à une constellation, et regroupés en 3 castes : bronze, argent et or. Il existe une caste secrète de Chevaliers noirs qui combattent ceux d'Athéna, usurpent leurs pouvoirs et possèdent les mêmes armures, leur seule différence avec les armures originelles étant leur couleur noire et leur moindre résistance.

 

Avis :


Kushimaru : 10/10

 

A moins de vivre dans une caverne sans eau ni électricité, il est obligatoire que vous ayez au moins entendu parler de ce manga. Mêlant amitié, sang, armures, étoiles et méchants de 4 mètres et de 400 kilos, j'ai l'honneur de nommer : Saint Seiya ! Je vous donne l'ordre de regarder la série abrégée au mons si vous ne l'avez pas vue.

 

Yagura : 6/10


Les fans ne vont pas apprécier mais pour moi Saint Seiya méritent seulement un 6/10. Les personnages sont certes attachant et emblématiques (principalement les chevaliers d'or et les ennemis) mais le scénario est trop répétitif quelque soient l'adversaire ...Le schéma est toujours le même, il consiste à défier et à se bastonner avec un combattant réputé imbattable ou maitre dans son domaine. L'un des 4 chevaliers de bronze se prend une raclée avant de retrouver ses forces comme par magie en repensant à ses amis. Le mec imbattable se fait alors rétamer car il perds ses moyens devant le courage du chevalier de bronze déchainant son cosmos à coups de phrases cultes comme "brule mon cosmos" ou "par les météores de Pégase" ...

Saint Seiya est un manga emblématique ayant bercé l'enfance de beaucoup d'entre vous, mais il ne faut pas oublier que le scénario est trop simple et répétitif. C'est son principal défaut et c'est pour cela qu'il mérite un 6/10 selon moi !

 

Samourai Deeper Kyo [Fini]

 

Spoiler : Afficher

Genre : Aventure, Comédie, Historique, Sunaturel, Samourai, Romance

 

Synopsis :

 

Un jeune pharmacien, Kyoshiro Mibu, rencontre une jeune femme qui se dit asthmatique et souhaite la soigner. Mais cette femme se révèle être en fait Yuya Shiina, une célèbre chasseuse de prime, « celle qui se trouve partout sur la route de Tokai ». Elle croit avoir reconnu en Kyoshiro le portrait du grand meurtrier Kyo aux yeux de démon, l'homme aux 1 000 victimes...


Avis :

 

Azazel : 9/10

 

C'est un manga se déroulant dans le Japon féodal avec comme son nom l'indique un accent porté sur les samouraïs, même si plusieurs ninjas seront eux aussi de la partie. Le dessin est magnifique et très soigné, de bout en bout. Les personnages sont nombreux, classes, charismatiques, évolutifs et très puissants. On a droit à des grandes figures historiques du Japon comme Tokugawa, Sanada, Nobunaga ou encore Muramasa. Le manga reprend une partie de l'histoire réelle du Japon et la romance avec énormément de surnaturel et de mysticisme des plus appréciables. L'humour est très présent et très bien dosé. Il y a à mon sens un parfait équilibre entre action, scénario, humour, fb et blabla.

Le héros possède une sorte de double personnalité, une plutôt lumineuse et l'autre ténèbreuse (en fait c'est plus complexe, mais je ne vous spoilerai pas plus) et ce qui est génial c'est qu'au final, on n'est plus vraiment sûr de savoir laquelle de ces 2 personnalités est celle du bad guy et laquelle est celle du "good guy". Pour ceux qui connaissent Vampire Diaries, c'est un peu comme si on avait à la fois Stefan et Damon dans le même corps, chacun représentant une des 2 personnalités luttant pour obtenir le contrôle de ce corps. Les combats sont techniques et travaillés, sans être non plus trop exagérément longs. Ils sont pour moi de la bonne taille. Ils sont souvent psychologiques et entrecoupés des habituels flashbacks permettant de mieux cerner la personnalité des protagonistes, et leurs liens. L'histoire est aussi excellente, les bad guys nombreux et ayant chacun leurs propres objectifs. Et surtout, ces "bad guys" ont tous une psychologie travaillée expliquant leurs actions et révélant au final qu'il n'y a pas de vrai "méchant", mais juste des personnes agissant au mieux pour la cause qu'ils défendent et faisant tout pour protéger leur vision des choses. Bref, ce manga est un must à tous points de vue.

Attention : les 10-12 premiers tomes sont moins bons (niveau combats et histoire). Il faut attendre l'arrivée du clan Mibu pour que l'on entre dans le vrai vif du sujet. Là, les combats et les enjeux prennent une toute autre dimension. Et c'est cette partie-là (volumes environ 12-14 à 37, le dernier) qu'il ne faut pas rater !

Autre détail important : Ne regardez surtout pas l'anime!!! Il n'est pas du tout fidèle (sauf un peu au début, la moins bonne partie quoi) et se trouve au final être une insulte à la version papier. Vous voilà prévenus !

 

 

Soul Eater [Fini]


Spoiler : Afficher

Genre : Action, Aventure, Comédie, Fantasy

 

Synopsis :

 

Plusieurs jeunes élèves de l'école Shibusen apprennent à devenir des Meisters. Cette école a été fondée par maître Shinigami (le Dieu de la mort) dans le but de former des jeunes meisters avec leurs armes démoniaques, pouvant prendre forme humaine, à faucher des âmes ; et également, d'éviter que le Grand Dévoreur, qui a failli engloutir le monde dans le désespoir et la folie, ne puisse renaître de nouveau. Le but des meisters est de faire avaler 99 âmes humaines corrompues et 1 âme de sorcière à leurs armes, afin d'avoir accès au rang de Death Scythe. Tout serait bien si c'était aussi simple, malheureusement de nombreux obstacles barreront la route des protagonistes.

 

Avis :

 

Yagura : 9/10

 

L'univers de Soul Eater est très bien foutu, les principales caractéristiques de ce monde sont un soleil et une lune limite effrayante rappelant la lune dans Majora's Mask. La signature graphique est tout à fait reconnaissable pour ceux connaissant l'auteur (Atsushi Ohkubo) et le character design est superbe !

Le côté psychologique est très bien développé dans ce manga notamment la folie, les batailles sont à la fois extérieurs (passe d'armes, attaque, esquive, défense, ect) et intérieur (le personnage combattant/luttant contre sa folie), la folie est omniprésente dans ce manga, chez presque tout les personnages. Les personnages évoluent parfois dans leurs propres pensées et prennent alors une forme différente selon la personne qui l'émet.

Les powers-up ne sont pas démesurés et les rares à survenir paraissent étrangement justifiés et crédible et beaucoup moins énervant que ceux d'un Shonen classique style Naruto car ils trouvent leurs origines en général non pas dans l'amitié qui lie les personnages (coucou Fairy Tail) mais dans la folie et la réflexion. Les combats sont pas mal et sont bien structuré surtout ceux de Medusa et BlackStar ainsi que les batailles de Maka et Soul accompagné d'une mélodie au piano joué par ce dernier (dans l'animé seulement). L'école Shibusen (en gros le Konoha de Soul Eater en version Lycée) est attachante, les élèves sont sympa et les professeurs sont complètements déjantés surtout Franken Stein.

Les personnages principaux sont pas mal eux aussi, BlackStar par exemple peut faire penser à Naruto et à tous ses personnages faux crétin, fou et impulsif mais il a un truc en plus, il est plutôt interessant en faite dans le sens ou il est réellement en quête de puissance et ou son unique but est de dépasser le divin et il se croit supérieur à Dieu (ce à quoi il croit profondement). Maka elle est plus développé intellectuellement mais ce qui est fascinant chez elle, c'est que malgré le fait qu'elle soit la moins apte à combattre, elle refuse d'admettre qu'elle demeure moins puissante (comparé à des personnages aussi clichés que Sakura) et c'est ce même refus qui lui donnera la force de terrasser ses ennemies, c'est cette ambition monstrueuse qui permet aux personnages d'évoluer.

Ensuite il y a Crona, la fille de Medusa née dans l'optique d'un plan d'attaque, elle a été élévé dans la violence, le sang, la souffrance et la haine par sa mère qui lui injecta du sang noir en elle pour qu'elle devienne une arme humaine (à l'instar des jinckurikis dans Naruto). Elle est seule et reste seule dans la détresse la conduisant alors dans la folie, l'expression de sa solitude et de sa folie est terrible et très bien retranscrit pas le mangaka et c'est ça que j'aime dans ce personnage. Enfin pour finir il y a Asura alias "Le Grand Dévoreur", le grand méchant de l'histoire est lui aussi très intéressant surtout dans ces derniers combats et ses différentes altercations avec certains personnages. Il semblera redevenir un enfant qui a peur de tout et de rien et affichera la folie à son paroxysme avant de redouter ce qu'il ne comprend pas.

 

Witch Hunter [En cours]


Spoiler : Afficher

 

Genre : Action, Aventure, Comédie, Drame, Fantastique

 

Synopsis :


L'humanité est oppressée par les sorcières qui, aidées de leurs fidèles supporters, éliminent scrupuleusement les derniers foyers de résistance. Acculés, les survivants se rassemblent désespérément derrière des combattants aux pouvoirs extraordinaires, seuls capables de rivaliser avec les sorcières et leurs serviteurs démoniaques : les Witch Hunters.

Bien que figurant parmi l'élite des chasseurs, Tasha Godspell ne peut se résigner à haïr ces monstres de cruauté, poursuivant un objectif aussi dangereux que personnel. Il n'aspire véritablement qu'à retrouver la sorcière rouge Aria Godspell, sa propre s?ur et la ramener à la raison.


Avis :

 

Tensen : 7/10

 

Découvert depuis peu, mais une très bonne découverte !! Il mériterait peut-être un peu mieux, et surtout il peut devenir bien mieux mais je suis frileux car il est en pause. Mélangeant un univers assez FMA avec un univers Arthurien, le résultat est très bon. Le héros, Tasha, affronte les sorcières qui sont devenues les ennemis de l'humanité et lui ont déclaré la guerre, avec l'organisation des Witch Hunters. Sa particularité est que sa soeur qu'il cherche à retrouver est devenue une sorcière et a tué son maitre, elle même une sorcière "blanche". Il ne hait donc pas les sorcières comme la plupart de ses collègues. L'histoire se centre sur Tasha et son groupe d'amis, dont on approfondi régulièrement le passé, les combats impliquent tout le monde, et l'histoire de fond apparaît peu à peu en se rattachant à la légende arthurienne, et en se focalisant sur le "supporter" de Tasha, une sorte de poupée à tête de citouille appelée Halloween, ou... Mordred.
L'alter ego de Tasha est aussi carismatique que lui, les amis du héros aussi, les ennemis sont pas mal non plus, bref du tout bon, mais on n'est qu'au tout début de la vraie intrigue de fond, donc le meilleur est encore à venir ! en parallèle une guere interne aux sorcières, avec de sympathiques perspectives géopolitiques, prend place. Les plus puissant persos, à savoir les Witch Hunters de rang S (Tasha et ses amis sont de rang A) doivent encore montrer toute l'étendue de leur pouvoirs, mais on a déjà eu un aperçu d'un combat entre le plus puissant des rang S et l'une des quatre plus puissante sorcières, et ça envoyait pas mal.

 

 

 

REGLES A SUIVRE

 

  • Les règles habituelles du forum sont à respecter, à savoir l'écriture doit être un minimum soignée. J'aimerais vous lire, pas corriger 468556 fautes. (Je sais que certains ont des difficultés, je vais pas être intolérable non plus, hein.). Pas d'insultes, pas de Hors Sujet etc etc...


  • Maintenant, ce topic est créé pour donner son opinion, et non critiquer l'opinion des autres. Ce n'est donc pas un débat ! Pour ceux qui ne sauraient pas ce qu'est une opinion, en voici la définition :


Opinion (Source : Wikipédia) : Une opinion (terme issu du verbe latin «opinari») est un ensemble de jugements que l'on se fait à propos d'un objet.


  • Les notes vont de 0 à 10 et doivent être des entiers. Je ne veux pas de virgules.

 

black_red_heart Merci   black_red_heart

 

 

 


corrones De corrones
Senseï
591 messages
Posté le 31 mars 2015 à 12:22

je sais pas comment on met les notes ! lol

j'aurai rajouté shingeki no kyojin qui est pour moi le manga qui m'a le plus choqué et dont l'histoire est hallucinante. mais c'est un style à part et bien différent. Sinon Hunter est un de mes chouchous lol OP et Naruto c'est des classique. FT je viens de mater les 5 premiers episodes et je compte bien l'enchainer je jugerai plus tard. Magi et Nanatsu sont géniaux ! DBZ c'est la bible des mangas, c'est LE manga, sans lui j'aurai rien vu ou lu donc hors concours. Saint seya c'est mon enfance mais j'ai pas vu toutes les suites, mais l'arc chevalier d'or est sublime. Je rajouterai pour le fun et ma grande culture foot de dingue de l'OM notre très cher Olive et Tom qui a également bercé mon enfance. Bleach j'ai pas réussi à m'y mettre car le début est exactement comme l'a dit azazel c'est à dire un peu pourri et long, il faudrait qu'un jour je me force car il parait que c'est vraiment bien jusqu'à la première fin.

j'allais oublié il y a fury que je viens de commencer, il y a que 15 chapitres mais c'est super sympa avec 3 clans en guerre, les bêtes, les hommes et les démons, un héros mi bete mi demon qui ressemble à un homme. Des pouvoirs magiques bien entendu. C'est que le déut donc comme souvent école de formation découverte des héros et des pouvoirs mais ça à l'air vraiment pas mal du tout. C'est un peu tôt pour le noter. Gros point fort : tout est en couleur !!!!

Afficher le message
sasuketes23 De sasuketes23
Senseï
410 messages
Posté le 30 mars 2015 à 18:34

@ azazel

Merci pour ses conseils ! Moi aussi je ne connais Code Geass que de nom, j'ai juste un ami qui m'a dit que c'était un bon manga. Sinon je pense que je vais me mettre à Fairy Tail si j'ai un peu de temps ( pendant les vacances sûrement ) quant à Magi et Nanatsu no taizai, ça a l'air assez court, donc pourquoi pas un de ses jours !

Afficher le message
Azazel De Azazel
Modérateur
10819 messages
Posté le 29 mars 2015 à 12:46

Personnellement, ma préférence va direct pour FT (parce que j'adore le style de Mashima et l'ambiance héroïc fantasy de l'oeuvre). Je ne connais Code Geas que de nom, donc je ne suis pas objectif, mais il me semble que c'est plutôt un anime de type mecha genre Gundam et compagnie, donc très loin du style de Naruto et OP. Limite hors sujet... ^_^ Enfin, sauf si je me plante, mais de visu a semble en tous cas une ambiance très différente de OP/Naruto. Après, c'est peut-être un très bon manga, mais si tu cherches quelque chose de proche de Naruto et OP, je pense que tu peux direct l'oublier.

 

Bleach (ambiance plus typée samouraïs et bretteurs) est très bon aussi (une fois passé les 3-5 premiers tomes qui sont vraiment nuls, le démarrage étant ultra long, mais la suite étant excellente). Mais FT prime selon moi pour sa constance, son côté nakama et son ambiance plus proche de OP/Naruto que Bleach qui se résume surtout à de la baston au final. Néanmoins, les combats de bleach sont vraiment bons et l'intrigue est vraiment tordue aussi, sous ses allures simplistses. Le bémol c'est qu'une fois les 2 premiers vrais arcs passés (celui des shinigamis et celui des arrancars qui sont juste magnifiques), la série perd en qualtié et devient même limite mauvaise par moments. Mais bon, les 2 arcs que j'ai cités valent vraiment la peine et occupent déjà de très nombreux volumes.

 

Pour une qualité plus constante, FT est un très bon choix. FT garde cependant un côté bon enfant (comme naruto et OP un peu), là où Bleach a tout de même un aspect un poil plus mature et sérieux.

 

Après, il y a aussi nanatsu no taizai qui est génialissime, qui est en cours de parution et qui en est encore à ses "débuts" (à peine plus de 100 chapitres actzellement, donc une série qui va encore durer et qui est de plus en plus appréciée du publique).

 

Et il y a auss Magi qui ressemble beaucoup à Naruto sur de nombreux aspects et qui comporte son lot de complots politiques, de magouilles, de personnages puissants qui cherchent le pouvoir, etc.

Afficher le message
sasuketes23 De sasuketes23
Senseï
410 messages
Posté le 28 mars 2015 à 19:14

Bonjour !

Est-ce-que vous n'auriez pas un manga à me conseiller ? Je regarde One Piece et Naruto, donc je cherche un manga dans le même style et qui est en cours de parution si possible ! On m'a conseillé Bleach, Fairy Tail et Code Geass. Lequel est le meilleur selon vous ? J'attend vos avis !!

Afficher le message
Shutsujin De Shutsujin
Jounin
862 messages
Posté le 29 octobre 2014 à 1:13

Je propose Bakuman : Note = 8/10


  • Mangaka : Tsugumi Ohba (auteur) & Takeshi Obata (dessinateur)
  • Type : Shônen
  • Genre : Comédie, Romance, Drame, Tranche de vie
  • Nombre de Chapitres : 176 (20 Tomes)
  • Nombres d'épisodes : 50 (Saison 1 : 25 ; Saison 2 : 25)
  • Manga terminé !

 

  • Synopsis : (source Wikipédia)

Moritaka Mashiro est en 3e année de collège et est très doué pour le dessin, c'est d'ailleurs le neveu d'un mangaka qui a connu son heure de gloire avant de ne plus avoir de succès et de mourir dans l'indifférence du public. Mashiro est amoureux d'une fille de sa classe, Miho Azuki, mais n'ose pas lui avouer ses sentiments. Akito Takagi, le premier de la classe, propose à Mashiro de s'associer avec lui afin qu'ils réalisent un manga.

Mashiro refuse tout d'abord la proposition, jusqu'au soir où Takagi lui propose de le rejoindre devant chez Azuki. Celle-ci leur confirme alors vouloir devenir comédienne de doublage. Établissant un lien avec l'histoire de son oncle, Mashiro, fort troublé, lui dit alors, machinalement : « Si nous arrivons à réaliser notre rêve, voudras-tu m'épouser ? » À la surprise des deux protagonistes, Miho accepte, mais à condition qu'ils ne se voient plus jusqu'à ce que leur rêve soit devenu réalité. Mashiro et Akito se lancent alors dans la folle aventure de créer un manga à succès, avec le soutien de la famille de Mashiro qui lui confie les clés de l'atelier de son oncle défunt.

Les deux adolescents se consacrent ainsi à l'écriture d'un manga et découvrent l'univers de l'édition manga au Japon, avec ses joies et ses déconvenues.

 

  • Analyse :

Les auteurs de Bakuman ne sont autres que les autres du magnifique manga Death Note qui est une oeuvre très bien réalisée et qui a montré qur l'auteur et le dessinateur ont du talent.

Au début, c'est dur de croire que ce manga est un Shônen avec Mashiro qui a perdu tout intérêt à la vie et par l'amour entre Mashiro et Azuki qui est un peu génant. Mais au fur et à mesure, on voit le changement de comportement de Mashiro lorsqu'il rencontre Takagi et on veut vraiment savoir de quoi le duo est capable de produire.

Et donc vient l'atout principal et le thème du manga : celui-ci montre comment les mangas sont créés depuis les auteurs jusqu'à la publication dans la magazine. Le manga est à la fois très réaliste (visible beaucoup grâce à la qualité des dessins) avec une touche d'aventure en l'occurrence par les combats menés par les mangakas pour atteindre leur rêve. On voit vraiment les différentes façon de créer un manga, les difficultés que peuvent avoir les auteurs mais aussi le chemin comprenant beaucoup d'obstacles avant d'obtenir une série. Le manga étant très réaliste, on s'attache très vite aux personnages ( et pas seulement les principaux ) et les références utilisées sont identiques à la réalité (le magazine est le Weekly Shônen Jump, des mangas pris en référence comme One Piece, Naruto, Dragon Ball, etc..). En plus, du côté sérieux, le côté comique est très présent et s'améliore au fur et à mesure. J'adore le changement de style des dessins pour montrer le côté ridicule dans certaines situations.

Petit plus : Les mangas créés par les mangakas au fil de l'histoire sont vraiment intéressants surtout ceux des personnages principaux. J'espère qu'un jour, ces mangas seront plus développés parce qu'ils valent vraiment le coup !

Afficher le message
Azazel De Azazel
Modérateur
10819 messages
Posté le 15 octobre 2014 à 19:45

@ Dark : Ok, je t'envoie un MP. Par contre j'espère que l'anglais ne te pose aucun problème, parce que je n'ai aucune adresse pour des liens français... ^_^

 

@ Shinyu : Ouaouh... Tu n'y vas pas avec le dos de la cuiller pour Mirai Nikki... whaaat On sent que tu as en effet été particulièrement choqué... à tel point qu'on en est aussi choqué rien qu'à te lire... ^_^'

Afficher le message
dark wain De dark wain
Jounin
636 messages
Posté le 15 octobre 2014 à 19:17

Salut!

Bonne idée de Topic! Je connais pas énormément de manga à part ceux proposés sur le forum donc ça donne de nouvelles idées, c'est sympa :)

 

@ Azazel

Si tu passes par ici, aurais-tu un site pour ton manga Magi (pour l'animé?). Ce serait mon premier manga en animé, j'ai décidé de suivre tes conseils, l'attente est insoutenable^^

Afficher le message
Shinyu De Shinyu
Kage
10297 messages
Posté le 15 octobre 2014 à 11:57

Critique de : Mirai Nikki

 

Note : 4/10

Creux et à la fois insupportable, Mirai Nikki, un manga écrit et déssiné par Sakae Esuno et prépublié entre 2006 et 2010, nous raconte l'histoire d'un jeune garçon, Yukiteru, détenteur, comme 11 autres personnes, d'un "Journal du futur" -un téléphone portable lui détaillant l'avenir - confié par Dieu. Le but ? Que ces 12 détenteurs s'entretuent jusqu'au dernier, qui deviendra alors le nouveau Dieu. Comme vous l'avez bien compris, c'est une sorte de mix très fade entre Death Note et Battle Royale, un mix très fade entre une volonté de rendre le manga intelligent avec des explications qu'un CM2 comprendrait, et une volonté de provoquer du choquant là où y'en a pas nécessairement besoin.....Mais parlons d'abord du synopsis.

 

L'Histoire : Trouvez vous ça normal qu'un Dieu regarde s'entretuer 12 personnes, dont plusieurs enfants, dans le but de trouver quelqu'un pour le remplacer ? En quoi avoir un assassin froid et distant serait bénéfique pour un Dieu -gentil - cherchant son successeur ? Si l'on regarde bien, la justification de devenir Dieu n'est, finalement, ni plus ni moins qu'une excuse basique pour tenter de donner un minimum de relief à un manga qui en manquait cruellement. Dans le même genre de délire incroyable, nous découvrons, à travers le manga, que Dieu, en plus d'être bête, est très hi-tech et next gen. En confiant un téléphone portable magique à douze personnes, on nous montre que Dieu s'y connait question Nokia et Iphone, qu'il est très au courant des nouvelles technologies. J'ai d'abord cru à une énorme blague, mais finalement, c'était très sérieux...Les gens s'entreturont avec des téléphones portables. Des téléphones portables qui t'envoie par sms depuis le 118 218 ton avenir. [On croirait une pub de NRJ12, du genre : "Si tu veux connaitre ton avenir, envoies Yukiiii au 118218"]. D'ailleurs, ça ne pose de problème à personne que des gens s'entretuent aussi bêtement juste parcequ'on leur à dit de le faire ? Des enfants s'entretuent, et ça devrait être "marrant" et "décalé" ? Dans Battle Royale, les ados s'entretuaient pour leur sruvie et pour leur propre vie. Il y avait un fond intelligent et intelligible. Dans Mirai Nikki, il n'y a aucune justification de fond, aucune justification qui amène à une réfléxion interressante. On lit et regarde Mirai Nikki, donc des gens qui s'entretuent, juste parce que c'est marrant et décalé. Cela n'a rien de marrant de voir des gens s'entretuer. En d'autres termes, le fond reste très creux et surfe sur la vague du choquant pour plaire.

 

Les Personnages : Un jeune adolescent qui se plaint d'être seul et abandonné, une fille aux cheveux roses qui se balade avec une hache dans la culotte, un enfant psychopathe, un dresseur de chien (oui oui, c'est vrai), un psychopathe aveugle qui se prend pour un Power-rangers, une fille malvoyante maitresse d'une secte, une borgne aux cheveux violets qui se prend pour Benladen, un pseudo détective aux cheveux gris, une femme ressemblant à Cookie Mama....Les personnages sont à la fois décalés et décalants. Comme vous le voyez, il y a du gris, du rose, du violet, du marron, du blanc...C'est très coloré tout ça. Comment vouloir rendre sérieuse la violence et la réflexion quand les personnages eux-même manquent de crédibilité ? C'est fun, ça, on l'a compris, mais à part ça ? On ne sait pas, et on cherche encore....M'enfin. Je ne vais pas m'étendre sur les personnages, et je vais parler que des deux principaux.

Dans un manga qui ne veut pas se prendre au sérieux, transposer la touchante et émouvante histoire de Yukiteru (jeune adolescent seul et asociable souffrant de la solitude) est, à mon sens, une faute et est de très mauvais goût. Finalement, ce qui faisait le personnage dans les premiers moments, est vite oublié, pour découvrir finalement un Yukiteru timide comme la plupart des garçons de son âge quand il a une fille devant lui, et pas si asociable que ça, puisqu'il parle à un peu tout le monde sans grande difficulté. Alors oui, il est peureux, parceque le pauvre, vous imaginez, il a peur de tenir une arme à feu et à flinguer des gens. Et vous le trouvez peureux ? Mouais x).

Mais c'est surtout de Yuno qu'il faut parler. Archétype de la yandere de base, qui a chaud au cul et qui se promène avec un katana dans le soutif, elle n'est qu'une pâle copie du genre de personnage extrêmement répandu dans l'art du shonen dégoulinant. Je n'ai rien contre ce genre de personnages, que je trouve marrant et epic, quand il est exploité, mais dans le cas de Yuno, qui vient te violer des oreilles à chaque Yukiiiiii qu'elle crie, elle est plutôt surexploitée, et trop au centre de l'intrigue. Mais là, pour ce cas, ce n'est que quelque chose de personnel. Cela sera à vous de vous faire une idée.

 

L'environnement : Mirai Nikki est violent. Il y a de la violence physique, que ça soit envers des enfants ou des adultes, et l'on fait passer cela pour de l'amusement. Il y a un grand degré de différence entre Sangoku qui tape Buu de ses gros poings, et des gens qui se promènent dans une ville, arme à feu à la main, pour massacrer des gens qu'ils ne connaissent ni d'adam, ni d'eve. Vous le voyez, ce rapport très proche de la réalité ? C'est indigeste et malsain.

Je veux également évoquer ce contenu suggestif voire sexuel, qui ternit l'image de la féminité dans le manga. Parfois à la limite du voyeurisme, regarder une jeune fille (une jeune fille hein, pas une adulte) qui se trémousse et offre son minou comme offrande au premier mou qu'elle découvre, c'est interressant lorsqu'on veut faire de son manga un ecchi. Sauf que ça n'en est pas un, à la base, et que de fait, cela n'a pas forcément sa place dans le manga. C'est très dommage et ne fait qu'accentuer le côté choc et choquant du manga, très violent.

 

En bref, ce manga ne m'a pas amusé, et m'a davantage choqué qu'autre chose. Mais encore, on peut me choquer et m'amuser, du moment que cela m'apporte un minimum de réflexion....Battle Royale, Death Note, SnK ou Monster sont autant des mangas violents et réfléchis, qui laissent une réflexion quand on les dévores. Mais Mirau Nikki ne m'a laissé qu'une sensation de vide, de creux, comme s'il n'y avait rien à se mettre sous la dent, et que toute cette violence n'était que le fruit d'une gratuité malsaine et abusive. Je met donc 3/10 pour cette oeuvre médiocre, qui fait mal à mon petit coeur quand je vois que pour beaucoup, il s'agit d'une référence dans le genre.

Je rajoute un point pour le duo d'amoureux, qui m'a vraiment touché, et qui était, pour une fois, vraiment réfléchis. Ils le valent.

 

BONUS : Les fameux Yukkiiiiiiiiiiiiii qui te violeront les oreilles :

http://www.youtube.com/watch?v=NI_fgwbmJg0

 

Afficher le message
hamidlouad De hamidlouad
Sannin
1927 messages
Posté le 14 octobre 2014 à 20:14

Je propose un manga dont le nom donne la patate: Suicid Island, de Kouji Mori!! ^^

Ne soyez pas rebutés par le titre, il est en effet question du suicide dans ce manga, mais l'histoire est assez intéressante...

Tout commence par une rumeur, une île au large du Japon qui soit disant ferait prisonniers les suicidaires récidivistes de la société japonaise qui ne peut plus se permettre de payer les soins et les infrastructures nécessaires pour des gens qui de toute façon veulent mourir!

Sei, le hero de l'histoire, est envoyé sur cette île avec un groupe de personne (suicidaires). Ceci est le pitch de base!

Tout le manga tourne autour du choix de la vie, ou plutôt de la survie... ou du choix de la mort! Survivre sur une île hostile, dont on apprend l'histoire et les mystères au fur et à mesure que le manga avance, alors même que vivre dans la société dite classique n'était pas possible pour ces gens là!!

je vous laisse imaginer tout les problèmes rencontrés: suicides à tout va, formation de clan, famine, endoctrinement, adaptation, choix moraux...

Sans parler du fait qu'il est quasiment impossible de quitter cette île et qu'elle renferme pas mal de secrets! Bref un seinen dur mais intéressant, toutes les catégories sociales sont représentés avec des personnages assez charismatiques, un scénario un peu long sur certains passages mais avec des rebondissements inattendus rattrapant bien le tire... les dessins ne sont pas le point fort surtout au niveau des personnages qui se ressemblent un peu trop, mais bon la réflexion est assez intéressante et philosophique.^^ Autre point intéressant, il y a souvent des explications détaillées sur la faune, la flore, des techniques de survie, des explications sur la fabrication de matériaux...

Bref un bon petit seinen!

Note: 6/10

 

 

Afficher le message
rifiano59650 De rifiano59650
Kage
5322 messages
Posté le 14 octobre 2014 à 18:47

S c'est pas de la provocation^^

@az

VOila, là tu as complété^^

Afficher le message
afficher plus d'articles

Poster une réponse



Contenu



Derniers utilisateurs enregistrés : ewatchesfake - opentropwmrip - eeyeelvi - aosamwaysergi - skowronskishads
35952 utilisateurs enregistrés et 141822 messages postés.
S'inscrire Se connecter fermer










(formats acceptés : jpg/png/gif, Taille maximale : 100*100 pixels)













La NCT dispose de moyens informatiques destinés à gérer les échanges d'information entre ses différents membres.
Les informations enregistrées sont réservées à l'usage de la NCT et mis à part le pseudo, le sexe et la date de naissance, ne sont pas communiquées.
Conformément aux articles 39 et suivants de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, toute personne peut obtenir communication et, le cas échéant, rectification ou suppression des informations la concernant, en adressant sa demande depuis le formulaire de contact ou depuis son panneau de configuration.





Mot de passe oublié ?

fermer

Nouveau sujet

fermer

Contenu



load