Comment trouver une dominatrice BDSM en ligne?

Pour les nouveaux aficionados du BDSM, il est parfois difficile de s’y retrouver. Alors, si vous rêvez plus ou moins secrètement de réaliser vos fantasmes de soumission à travers une rencontre dominatrice, l’option des sites spécialisés apparaît pertinent. En effet, celles qu’on appelle les domina ne se trouvent pas forcément facilement. 

Avant de s’attarder sur les endroits les plus judicieux où les contacter, nous allons rapidement revenir sur ce que cristallise la pratique du BDSM afin de peut-être achever de vous convaincre de ne plus y résister. 

Qu’est-ce qui se cache sous l’acronyme BDSM ?

L’acronyme BDSM définit les terminologies suivantes : bondage et discipline, domination et soumission, sado-masochisme. 

Cela renvoie à une multitude de pratiques à la fois sexuelles et contractuelles qui font usage de la contrainte et de la douleur ainsi que de l’humiliation lubrique. Le BDSM peut également caractériser la mise en pratiques de certains fantasmes. 

Avant d’évoquer le BDSM, on retrouvait le simple SM définissant le sado-masochisme. Le terme BDSM ayant vocation à englober une pluralité de pratiques sexuelles plus larges. Il est important de savoir que ces expériences sont extrêmement cloisonnées puisque qu’un contrat engage deux parties distinctes : les dominants et les dominés. 

On répartit 4 grands rôles dans la pratique du BDSM, comprenez par là qu’il existe différents scénarios de jeux érotiques. 

Les personnes qui souhaitent prendre le contrôle dans le rapport sont appelés les dominants, les maîtres ou encore les sadiques.

À l’inverse, les individus qui ont envie de laisser le pouvoir à la catégorie précédente sont nommés les soumis, les esclaves ou encore les masochistes.

On retrouve aussi, une catégorie de personnes qui est à la recherche d’une sensation à la fois de soumission et de domination. Ici, on évoque les switch ou encore les sadomasochistes. 

Enfin, il existe un rôle dans lequel les individus ne recherchent pas de rapport de pouvoir. Ces personnes sont caractérisées de kinkster, fétichistes, incertains ou non applicables.

Comment pratiquer le S de BDSM sans peine ? 

Ici, nous allons nous intéresser de plus près à la seconde catégorie qui définit donc les soumis, les esclaves et les masochistes en quête de leur dominatrice. Il existe une multitude de sites pornographiques généraux qui proposent ce service, mais pour les débutants, il est certainement plus recommandé de se diriger vers les sites spécialisés dans les pratiques BDSM qui vous éclaireront sur les détails.

Pour commencer, l’inscription est aussi simple que rapide, un mail de confirmation viendra la finaliser.

Ensuite, les services proposés sont sur mesure.

Par exemple, vous avez la possibilité de tchatter en ligne avec autant de dominatrices que vous le souhaitez et ce 24 h/24 et 7 jours sur 7 afin de sélectionner celle qui sera la plus à même de répondre à vos attentes.  

Vous êtes évidemment mis en relation avec les dominas les plus proches de vous géographiquement. Les sites spécialisés vous invite également à intégrer une communauté importante de pratiquants du BDSM, ce qui encourage les rencontres tous comme les échanges virtuels ou physiques selon vos préférences.

Un aspect supplémentaire à ne pas négliger, c’est bien entendu l’ultime discrétion. Peu importe votre situation, la résonance de votre pratique, ici, vous est assuré une totale protection. 

 

La sexualité revêt autant de formes qu’il y a de personnes sur terre et certaines pratiques comme celles du BDSM ont vocation à lever certains tabous, tout comme à libérer les corps ou à réconcilier les êtres avec les rapports de pouvoir à partir du moment où tout est consenti. L’aspect contractuel est en effet prépondérant, c’est pour cela qu’avoir la possibilité d’échanger avec plusieurs personnes en ligne avant de se rencontrer favorisera la connexion que vous cherchez.